Acrostiche

Définition de « Acrostiche »

acrostiche (n. m.) : Pièce de vers dont les lettres initiales forment le nom d'une personne ou d'une chose.
  • Un acrostiche ingénieux.
  • Un sonnet par acrostiche.

Il est aussi adjectif des deux genres.

  • Sonnets acrostiches.
  • Vers acrostiches.

Citations

  • « On lisait cet acrostiche, au bas d’une miniature de Léocadie : Le Dieu qu’à cythère on adore En tes yeux fixa son séjour ; Ornés de cils, mouillés encore, C’est là que repose l’amour.  »

Acrostiche

Acrostiche. C’est un petit poème qui tient au Parnasse un rang distingué entre la charade, l’énigme, le logogriphe, les bouts-rimés, et autres niaiseries littéraires. L’acrostiche se compose d’autant de vers qu’il y a de lettres dans le nom qu’on a pris pour sujet. Chaque vers doit commencer par une des lettres de ce nom, prises de suite. Ainsi, pour faire un acrostiche sur le mot Nicolas, le premier vers commencera par un N, le second par un I, etc., de manière que le nom entier se trouve inscrit à la gauche du poème. Quand on veut doubler la difficulté et par conséquent le mérite de l’ouvrage, on redouble l’acrostiche, c’est-à-dire qu’on place une seconde fois le nom à l’hémistiche ; c’est atteindre le sublime du genre. L’acrostiche se consacre ordinairement à la louange d’un grand roi, d’un prince, d’un protecteur, d’un bon-papa, ou d’une maîtresse. Ce poème était jadis exclusivement à l’usage de la flatterie et de la galanterie. (suite)

Alphabet